http://www.cnrtl.fr/definition/langueyeur

"

* Dans l’article "LANGUEYER,, verbe trans."

 

A. − ART VÉTÉR. Examiner la face inférieure de la langue d’un porc pour voir si elle présente des kystes formés par des cysticerques, ce qui prouverait qu’il est ladre (d’apr. Méd. Biol. t. 2, 1971). Il me dit (…) qu’à Livourne il va Pour langueyer des porcs, telle est son industrie (Barbier, Satires,1865, p. 124).
B. − [En termes de facture d'orgue] Munir de languettes (les tuyaux d’orgue). (Dict. xixeet xxes.).
REM. 1.

 

Langueyage, subst. masc.,art vétér. Action de langueyer (supra A). L’expert recherche les vésicules ladriques renfermant le cysticercus cellulosæ, forme larvaire du tænia solium. Normalement situées dans les muscles ces vésicules existent parfois aussi sous la muqueuse buccale (…); on peut en ce cas reconnaître la ladrerie du vivant de l’animal, par la pratique du langueyage (Brion, Jurispr. vétér.,1943, p. 270).

2.

Langueyeur, subst. masc.,art. vétér. Spécialiste chargé de pratiquer le langueyage. Un pauvre paysan, (…) un langueyeur de porcs (Barbier, op. cit,p. 127).
Prononc. et Orth. : [lɑ ̃gεje] et [-ge-], (il) langueye [lɑ ̃gεj] comme (il) grasseye [gʀasεj]. Att. ds Ac. dep. 1694.Étymol. et Hist. 1. 1350 langayer « examiner la langue d’un porc pour voir s’il est ladre » (Ordonnances des rois de France, t. 2, p. 376); 2. 1840 langueyer « garnir de languettes un instrument de musique » (Ac. Compl. 1842). Dér. de langue*; suff. -oyer*. Noter l’a fr. langoier « agiter la langue » (ca 1210, Dolopathos, éd. Ch. Brunet et A. de Montaiglon, p. 79, 2246)."
Image
voir une autre photo ici :
Plus d’informations :